Etapes 44 & 45: Tack Sverige… Un nouveau pays à conquérir!

Jeudi 28 juillet 2011, nous partons d’Övertorneå pour une grande journée sur le plan des kilomètres mais également pour l’avancement de notre parcours.
Cela a commencé par une décision commune de ne pas passer la frontière finlandaise et de rejoindre la ville de Pajala 110km plus au nord afin de passer la nuit au camping et non dans un bivouac. On s’est en effet rendu compte que le bivouac n’était que très peu compatible avec notre mode de voyage. Une question d’hygiène premièrement, une douche après 4h de vélo c’est préférable. Une question de chargement, prévoir la nourriture pour le soir nous rajoute pas mal de poids et une question d’organisation pour trouver l’endroit adéquat. Cela rajoute trop de contraintes et ce n’est surtout pas viable sur le long terme. Fin de la parenthèse, c’est donc décidé: on reste en Suède aujourd’hui et on étale les plaisirs!
Car c’est une frontière importante qui nous attend. Nous franchissons le cercle polaire arctique!!Nous partons donc d’Övertorneå avec la pêche et longeons une rivière qui nous offre un beau panorama malgré le temps couvert et frais du jour. Ambiance polaire garantie!De l’autre côté de la rivière on aperçoit un troupeau de moutons et des cabanes typiquement nordiques.

Un kilomètre avant le cercle nous nous arrêtons pour observer des rennes qui se baladent près de la route! Miam! 🙂

Et enfin, le grand moment, voilà le panneau du cercle où nous faisons photos souvenirs et visite du site touristique.

Nous rencontrons également une famille française en camping-car avec qui nous discutons quelques instants.
Pour eux c’est presque le bout du périple. Ils sont partis il y a deux semaines de la Drôme et sont passés par la Finlande. Comme nous ils ont appréciés mais aimeraient avoir plus de points de vue, voir plus loin que les arbres, les arbres et d’autres arbres. Autour du cercle, c’est désormais possible.
De plus ils nous confirmeront quelque chose que nous soupçonnions. En Suède on a trouvé surtout des touristes locaux et des norvégiens. Peu, très peu de français et étonnement aucun finlandais. Alors qu’en Finlande ils ont rencontré uniquement des finlandais et de temps en temps quelques russes. Tous les pays scandinaves ne sont donc pas orientés de la même façon.

La dernière ligne droite est donc entamée. Nos physiques aussi…
Il nous reste 80 kms pour rejoindre Pajala, le vent bien que pas très fort vient plein nord ce qui est juste suffisant pour avoir l’impression d’être en permanence en côte. C’est qu’on a plus la fraicheur de notre jeunesse 🙂
Les kilomètres défilent tout de même vite et mis à part une zone de travaux c’est une route sans embuche que nous empruntons. Sauf que, 30 kms avant l’arrivée l’axe de roue de remorque de Julien cède. Après un bon quart d’heure de bricolage et l’obtention d’un pins Mac Gyver, nous repartons et réussissons à atteindre la ville qui sera notre dernière en Suède. Nous réussissons à trouver la pièce cassée dans un magasin de bricolage puis nous rejoignons le camping sur le bord d’une rivière; un peu fatigués mais contents d’avoir mis une bonne claque à la carte! Demain la Finlande!!!22h: une lumière chaude atteint notre position.Nuit blanche au dessus du Cercle Polaire.

Pour voir notre route suivez le lien.

Après avoir repoussé notre arrivée en Finlande le jour J était arrivé. Vendredi était une journée avec encore de belles émotions en perspective mais heureusement pas trop de kilomètres (pas de raisons de se presser on est dans les temps).
Le temps est relativement clément; un peu plus chaud que la veille, le vent souffle mais ne sera pas gênant, et de belles éclaircies sont prévues… C’est parti !

– Heu en fait, non… C’est pas du tout parti Julien !
– Qu’est ce qu’il y a Nono ?
– Une crevaison, ça faisait longtemps.

Le temps de changer la chambre de cette fameuse remorque qui crève à répétition et le pneu qui commençait réellement à faiblir, nous entamons notre route.
À nouveau nous ralentissons pour admirer quelques rennes. Il semblerait que cela ne soit pas vraiment exceptionnel dans ce coin. Les voitures ralentissent vite et tout rentre dans l’ordre. Ils n’ont pas peur de l’homme même s’ils s’éloignent lorsque nous nous approchons.

Au kilomètre 25 nous commençons à calmer le rythme. Il est temps de passer la frontière matérialisée par la Torne älv (rivière Torne) qui descend jusqu’à la baltique au niveau de la ville finlandaise de Tornio. Nous prenons alors quelques photos et nous nous dirigeons vers Kolari pour faire nos courses et avoir quelques renseignements sur ce nouveau pays.Nous quittons le sanctuaire des forêts, lacs et marais pour rejoindre celui des marais, forêts et lacs 😉
C’est le moment de repenser à ces 3 longues semaines passées en Suède. Certes nous sommes heureux de changer d’air mais ce pays nous laissera un très bon sentiment et surtout l’envie de revenir pour en voir plus. Les gens y ont été très sympathiques, et entre nature et villes splendides on est désormais sûr que rien ne manque.C’est également le moment des félicitations réciproques entre Arnaud et moi. Nous sommes fiers de nous et avons hâte de voir si, de ce coté de la frontière, d’autres surprises nous attendent.
Kolari est une petite ville à proximité de la frontière. Nous y trouverons seulement quelques boutiques proposant des produits et fabrications régionaux: liqueurs, couteaux, bijoux, objets décoratifs en bois de rennes, confiture…
En parlant de confiture nous découvrirons en Finlande celle faite à base de Tyrnihillo, plus connue chez nous sous le nom de baie d’arbousier. Ici elle est très prisée et ils font des liqueurs avec. Elle est aussi produite en France mais semble être limitée à certains coins des Alpes. Verdict commun à nous 2: pas top ! :/
Bref, nous reprenons notre route vers Äkäslompolo dans la foulée et nous constatons rapidement que la frontière a aussi une signification géographique. Les sapins sont plus frêles et espacés les uns les autres. Le sous-bois est sablonneux et on y trouve peu de petite végétation. Les cours d’eau sont de taille plus réduite mais nous en croisons plus souvent.

Au fur et à mesure le relief devient plus accidenté. Nous évoluons sur une petite route, longeons une rivière et sommes bornés par des massifs de taille réduite. Cette petite vallée nous mène jusqu’à Äkäslompolo.La ville est installée sur un plateau à 350m d’altitude entouré de collines posées ici et là. Une d’elle est même équipée de remontées mécaniques. Ylläs est la deuxième plus grande station de ski de Finlande après Levi. Et il faut avouer qu’il commence à y avoir un peu de dénivelé vu qu’elle atteint 718m!

Sans neige et surtout sous un ciel qui s’est enfin dégagé nous opterons plutôt pour une petite mousse en terrasse puis un assemblage de pâtes et de saumon. Prêts à récupérer 🙂

Cliquez ici pour voir où nous sommes passés.

Aujourd’hui nous avons quitté Raattama en milieu de matinée pour rejoindre Enontekiö. Demain nous passerons en Norvège… Notre objectif ultime approche 😉

Cet article a été publié dans Finlande, Suède. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Etapes 44 & 45: Tack Sverige… Un nouveau pays à conquérir!

  1. Stanislas P. dit :

    C’est vraiment Fou ce que vous êtes en train (vélo) de réaliser !! Nous voyageons à vos cotés avec un plaisir toujours renouvelé. A bientôt pour la découverte du Cap Nord

  2. Valérie P. dit :

    Coucou, c’est Valerie ! J’ai une question très importante : après le Cap Nord, vous allez où ??? Parce que vous ne vous rendez pas compte qu’on est tous devenus accros à vos aventures !! Qu’est ce qu’on va devenir après ?? Qu’est ce qui va nous maintenir en haleine ??? Qu’est ce qui va nous donner envie de vite retrouver notre ordinateur le soir pour connaitre la suite de vos aventures ??? Vous y avez pensé à ça ??? On va faire un super syndrome de manque !!!!! Et dire que dans le même temps vous allez faire votre overdose de sapins ….. Au secours !!!

  3. J-D dit :

    De chez nous c’est tout comme: avec Google maps on calcule qu’il vous restera 447km de Enontekio au Cap Nord. Hallucinant que vous soyez si près du but. Ne restez pas trop longtemps dans cette zone de la Finlande. Ce bras de terre que ma chef, finnoise, appelle le bras gauche de la Finlande a le sous-sol riche en minerais. Du cobalt notamment qu’elle m’a dit. Alors si vous scintillez sous la tente c’est peut-être pas juste la nuit polaire…
    Ou retrouvez vous ta maman? A Alta?

  4. Georges et Madeleine dit :

    A vous lire, on a le sentiment d’une progression de plus en plus facile et de plus en plus rapide. Est-ce votre forme qui augmente malgré les crevaisons ou l’attraction du Cap qui vous aspire ? C’est un plaisir accru d’admirer vos photos; elles nous transportent vers ce  » bout du monde  » que vous allez atteindre très bientôt. Encore bravo.

    • En ce moment les étapes ne sont pas trop longues et en général il n’y a pas d’endroits où nous nous devons de nous arrêter en pleine journée… Donc ça permet de s’économiser 🙂

  5. Isabelle Scott dit :

    Pendant que des veinards se réchauffent en Corse ou volent vers le Brésil, deux naïfs vérifient le nombre des « sardines » qu’ils enfonceront dans la boue norvégienne, car il est annoncé de la pluie pour toute la fin de semaine de Tromso au Cap!!!
    Juste un peu de soleil pour les derniers kilomètres, pour embrasser du regard les falaises et la mer, pour déguster ensemble l’arrivée au Cap…
    On vous racontera

  6. Isabelle Scott dit :

    bien les p’tits gars bientôt le globe (du cap nord ), on a peine à croire d’où vous êtes partis.
    on arrive avec chambres à air et pneus de rechange pour le contre la montre final,alors gardez
    des « watts »
    biz Nico

  7. Valérie P. dit :

    Autant j’admire l’abnégation d’une mère prête a affronter la boue à coups de sardines récalcitrantes par amour pour son fils, autant je trouve que le plan qui consiste à proposer un « contre la montre final » à 2 héros épuisés afin qu’ils rendent sinon l’âme, tout au moins les cuisses, les genoux et les poumons, n’est pas cool du tout !!!! Ces ardéchois, quels sadiques !!!!! Ne vous laissez pas faire les gars !! On est avec vous, jusqu’au bout !!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s