Etapes 18 et 19: Direction la ligue Hanséatique

Nous sommes partis d’Haselünne sous un temps plutôt froid et humide qui doit vous faire envie en ces périodes de canicules en France. 14 degrés en plein après-midi avec brumisateur intégré! Nous avons choisi un itinéraire aux petits oignons pour rejoindre Cloppenburg situé à 55 kms de notre point de départ. Nous avons en effet conservé une route au nord de la nationale sur laquelle nous avons découvert en sus des habituelles fermes allemandes, une maison dotée d’une architecture très kitsch.Les villas allemandes que nous avons croisé nous ont souvent surprises par leurs décors très lourds… mais celle-ci a obtenu, et de loin, la pole position.
De grands bonshommes en bois au détour d’une petite maison ont également fait leur apparition. Surprenante Allemagne!Nous arrivons à Cloppenburg pour déjeuner et n’avons pas été sensibles au charme de cette petite ville sûrement bien présent mais furieusement bien camouflé. Pourtant un rayon de soleil vient nous redonner l’espoir de repasser la barre des 1000 hpa et nous motive pour reprendre le guidon de nos F1 du cyclotourisme vers Dötlingen, notre destination de la journée.

Après une grosse vingtaine de kilomètres de pistes cyclables, nous arrivons dans un camping entouré de grands arbres où nous installons notre tente dans les plus brefs délais. Après 5 minutes d’une réelle démonstration de maîtrise dans l’art du plantage de sardines, nous parvenons à prendre notre douche avant l’arrivée de la pluie et allons nous réfugier en compagnie de schnitzels et de schwarzbiers locales. Allemagne reconstructrice!Pour le trajet exact, cliquez ici.

La nuit de vendredi à samedi fut particulièrement fraiche en s’approchant dangereusement des 5 degrés… nous faisant bien réfléchir à l’éventualité d’investir dans des tenues plus chaudes.

Malgré tout nous quittons le camping sans encombre direction Brême.
Après 50km et quelques détours dus aux pistes cyclables étrangement balisées, nous arrivons sur place avec le sentiment d’avoir accompli quelque chose de particulier: relier Marseille à Brême en vélo ! Rien de mieux pour oublier les aléas de la météo dont nous vous parlons sans cesse. Le moral porté au pinacle nous nous lançons à la découverte de cette magnifique ville, sans oublier au préalable de goutter la Currywurst und Pommes locale (Saucisse sauce curry et frites).Brême est une ville faite principalement de briques avec des monuments imposants, des décors typiquement germaniques mais toujours à la réalisation soignée et délicate.

La place du Rathaus (Hotel de Ville)

Der Lichtbringer au début de Böttcherstraße

Le Schnoor Viertel (Quartier Schnoor, plus vieux quartier de Brême) sort toutefois du lot avec de petites maisons entrecoupées d’étroites ruelles. Les couleurs sont variées et chaudes…

Pour la petite histoire, Brême est une des villes hanséatique (alliance datant du XIème siècle). Elle fait partie de l’alliance des villes marchandes avec Hamburg et Lübeck formant le gouvernement hanséatique. Toutes équipées d’un port à l’activité importante, elles ont connu un développement important. Ceci explique la richesse de ces contrées et la beauté de leurs monuments.

Il nous aurait fallu beaucoup plus de temps pour profiter de ses merveilles mais nous devons finalement repartir, il est déjà 16h et il nous reste au moins 25km. Nous avions juste assez de temps pour nous prendre en photo à côté des incontournables musiciens de Brême !

Le camping que nous rejoignons le soir ne révèle pas de trésors particuliers… mise à part peut être une petite fête des locaux avec grillades de saucisses au milieu d’un regroupement de tracteurs: classe !

A ce niveau là nous avions déjà changé nos plans. En passant la nuit à Tarmstedt et déviant ainsi vers l’est, nous n’étions plus qu’à 80km de Hamburg. Notre objectif était donc de faire un détour par Hamburg puis de rallier notre trajet initial mardi matin avec quelques kilomètres en train.

Cliquez ici pour retrouver la route.

Cet article a été publié dans Allemagne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Etapes 18 et 19: Direction la ligue Hanséatique

  1. Roman dit :

    Vous êtes pas passés par l’usine Becks ?! 😉

  2. Margarethe dit :

    J’aime beaucoup suivre votre aventure, surtout maintenant que vous êtes dans mon pays. C’est amusant de le voir avec vos yeux. Viel Spass in Hamburg !

    • On essaie de pas trop dénoncer les clichés habituels, surtout que nous apprécions tous les deux ce beau pays… Mais nous ne pouvons nous empêcher d’être choqué par les nombreuses différences d’état d’esprit!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s