Etapes 14 et 15: Rentabilisons l’Espace Schengen !

Voilà maintenant 3 jours que nous n’avons pas écrit, mais pas d’inquiétude nous jouons toujours aux rois de la pédale et avons désormais rejoint l’Allemagne !

Remontons donc à lundi matin lorsque nous avons quitté Liège. Après une vraie journée pour se changer les idées nous étions assez motivés pour continuer notre route… Et de la motivation il en fallait, car la pluie ne nous a pas lâchée !

Les 30 derniers kilomètres en Belgique longeaient la Meuse et nous ont mené vers un paysage de plus en plus plat. Lorsque nous avons rejoint Maastricht au Pays Bas il était environ midi et nous étions trempés. Après avoir englouti un Mac Do (oui je sais ce n´est pas ce qu’il y a de plus adapté pour un cycliste mais ca réchauffe bien) nous espérions visiter un peu la ville paraissant être une petite cité bourgeoise, calme et chaleureuse… Mais nous en avions pas le courage vu la température extérieure: il était vraiment temps de se réchauffer en pédalant !C’était toutefois amusant de découvrir l’organisation hollandaise du trafic. Chaque personne a sa voie : piétons, cyclistes, et voitures… pas question de rouler sur la route. En bon français nous avons mis du temps à bien respecter la signalisation pour vélos mais avons été obligé de nous y faire. Même sur les nationales et départementales le vélo n’a pas sa place, encore une fois il faut prendre la piste cyclable. Pour se promener tranquillement ceci est parfait. On peut profiter de la route, des paysages sans être gêné par les voitures… Pour nous qui souhaitons rentabiliser notre temps sur le vélo et arriver tous les soirs à destination, l’intérêt est plus discutable… Entre secousses sous la selle et détours interminables nous n’avons pas vu que des bons côtés à leurs routes !

La route entre Maastricht et Maaseik est une petite départementale longeant un canal. Nous n’étions pas pressé n’ayant que 70 kilomètres à faire, ceci a donc eu du bon. Dans les villages, carossés très souvent avec des pavés, nous avons découvert les limites de l’adhérence de nos pneus sur sol mouillé. Juste de quoi nous énerver un peu mais jamais rien de grave.

En fin de journée nous avons à nouveau traversé la frontière pour arriver à Maaseik. Finalement nous dormirons bien en Belgique !
Le centre du village fait très germanique avec de nombreux bâtiments en briques. A l’office du tourisme une personne nous indique où trouver un camping… Alors que la pluie commençait à cesser nous nous apprêtions en fait à attaquer la petite originalité de la journée !

Une fois à proximité des campings, 3 kilomètres au dessus de Maaseik, nous croisons un cycliste nous demandons ce que l’on cherche. Celui-ci parlait très bien français et de plus avait déjà séjourné dans le Cantal (comme quoi tout mène en Auvergne 😉 ). Il nous accompagna sur 2 kilomètres jusqu’au camping : quel accueil sympathique ! Il nous met finalement en relation avec les propriétaires qui nous cèdent pour la nuit un bout de jardin et un petit abris à bois pour nos affaires…Le lendemain, tout n’avait pas vraiment séché…

Retrouvez la 14ème étape ici.

Nous partons de Maaseik avec un temps honorable. Après quelques kilomètres nous quittons définitivement la Belgique et pour le sol hollandais.

Enfin plat, enfin nous allons pouvoir rouler! On va se la couler douce… Eh bien non! Car comme  nous le disions plus haut, les Pays-Bas sont réputés pour leurs pistes cyclables et de ce fait les locaux ne supportent pas qu’un cycliste s’aventure sur leurs routes. Nous garderons en revanche les mêmes moyennes que sur les étapes vallonnées autour des 23 km/h en raison du revêtement quelque peu bosselé et pour éviter d’enrhumer les autres usagers par la fulgurance de nos passages 🙂 .

Jusqu’à Venlo nous traversons de petits villages plutôt mignons organisés autour de leur église. Nous profitons des quelques rayons de soleil de la matinée pour apprécier petits canaux, bosquets et champs bien verts autour de nous.Les pistes cyclables sont souvent plus faites pour les VTT.

Arrivés  à Venlo, nous nous rendons dans un grand super marché, et nous restons encore émus par la taille de son rayon charcuterie. Nous nous approchons de la BundesRepublik et cela se sent.Heureux d’avoir atteint le quatrième pays de notre périple, nous roulons vers Xanten et traversons les petites villes de Straelen et Geldern. Nous retrouvons l’architecture allemande et l’organisation des villes autour d’une rue centrale pavée.
Nous arrivons le soir dans un beau camping prêt de Xanten, ville au bord du Rhin agrémentée de quelques bases nautiques, où nous continuons nos dégustations des différents brassins d’Europe. La journée se finit autour d’un bon plat de pâtes qui se soldera par notre première averse allemande.

Cliquez ici pour voir notre route.

Pendant ces quelques jours à jouer à saute frontière entre Belgique, Pays Bas et Allemagne il a été amusant de voir la vie des villes à proximité des frontières. Maaseik est une ville Belge située dans une partie francophone du pays. Or tout le monde y parle néerlandais et même la presse est hollandaise. Venlo est située aux Pays Bas, proche de la Belgique, mais tout le monde y parle Allemand et les produits vendus rappellent ceux que l’on trouve en Allemagne. Tout ceci est étonnant! Il est ordinaire pour les locaux de vivre dans un pays, parler la langue du pays voisin et travailler dans le 3ème 🙂

Après une nuit à Gronau nous rejoindrons ce soir Haselünne… Vous aurez les détails dès que possible !

Cet article a été publié dans Allemagne, Bénélux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Etapes 14 et 15: Rentabilisons l’Espace Schengen !

  1. J-D dit :

    Merci de prendre le temps au cours de vos pérégrinations de nous les raconter. Vous avez plus de lecteurs assidus que vous ne le soupçonnez et on attend tous impatiemment la suite de vos aventures.
    Juste une rectification à la Maître Cappelo, pour éviter qu’un activiste flamingant ne vienne vous pourchasser pour vous crever les pneux: Maaseik, même si ses fortifications ont été renforcées par Vauban, est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande (dans la province de Limbourg, comme Venlo, sauf que Venlo c’est le Limbourg Holllandais).
    Bon courage pour la suite.
    A Haselünne vous allez commencer à sentir l’air de la Mer du Nord. Profitez bien de votre journée de repos autour d’Hambourg.

  2. scott nicolas dit :

    Salut les forçats de la route
    merci pour ces magnifiques commentaires, on à l’impression de voyager un peu avec vous sans pédaler
    évidemment !
    en espérant que vous ayez moins de pluie pour retrouver un gros moral maintenant que les cuisses sont affutées et que les postérieurs sont tannés
    pour le « mc do » je vous pardonne c’est toujours dans les moments de froid et de fringale que l’on rêve de mets hautement dietétiques
    pour la reconstition musculaire le houblon c’est très bon mais comme ils disent dans le « ch’nord » pas plus d’une « gluth  » par soir
    bises à tous les deux Nico

  3. Anne Marie dit :

    Elle est sympa la « cabane sèche-linge », mais encore une fois, quelle désordre alentours….ça me rappelle la chambre de Jules quand il était petit, et même quand il était grand !!!
    Ici en France, il fait beau, pas de pluie, l’an prochain, revoyez le tracé, Paris / Dakar par exemple, à étudier, au moins vous seriez au sec.
    On vous bise, vous êtes les MEILLEURS !

  4. Anne Marie dit :

    rectificatif: quel désordre, et non pas quelle désordre…Voilà ce que c’est d’être médisante ….

  5. Georges et Madeleine dit :

    Encore merci de la trace écrite de vos journées de voyage, pleines d’anecdotes exprimant les caractères cosmopolites des régions traversées où l’ordre rigoureux de la circulation et le respect des règles peuvent surprendre les français en vadrouille.
    En revanche, vous apprécierez l’hospitalité des pays du nord, ce qui est tout autant surprenant, mais fort agréable. Bon courage, et à bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s